Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Calamités Quotidiennes

  • Hypothèse

    Et si. Et s'il n'avait pas été encouragé par des parents cultivés et aimant, s'il avait du, fort tôt, prendre en charge le destin d'une famille pauvre et désargentée, s'il avait du envisager une vie de labeur autour d'un piano, mais de cuisine, celui-là,oui, je m'interroge, dans cette vie bien différente qu'il aurait eue, Le Chef Ravel aurait il inventé le Bolino?

  • Dans le bus....

    « Quand on verra, des merguez dans la choucroute, et des Strasbourg dans le couscous, à ce moment là, et seulement à ce moment-là, on aura réussi l'intégration......... Enfin....... c'est mon avis.........».

  • Optimisme étonnant

     

    Lire la suite

  • Bis répétita

    Et, ce matin, encore un pigeon. Ce con là est entré dans la boulangerie. Il s'est soigneusement planqué entre la façade de verre et le présentoir à gâteaux. Une brigade de boulangers enfarinés s'applique à évacuer l'intrus avec douceur mais fermeté, et l'autre abruti de piaf qui n'y met pas du sien. Sale et dégueulasse, le pigeon de ville est une racaille urbaine. 

  • Scène vue

    Sur la Place de la Mairie, comme sur beaucoup de Places de la Mairie, il y a des pigeons. Ce matin, l'un de ces volatiles semble bien mal en point, boitillant et traînant. Un passant sympathique se saisit du zozieau et monté sur un banc, le projette en hauteur, pour qu'il s'envole de nouveau. De quelques mètres de haut, l'oiseau s'écrase alors sur le béton. Mort. Définitivement mort.

    Il y a donc des abrutis gentils