Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Calamités Quotidiennes

  • 1669

    Il n'y a pas à réfléchir, c'est addictif: Le Calamiteux avait décidé de ne rien publier, de se désintoxiquer, pas moyen, 22 heures arrivant, il craque.

  • Petites et grandes douleurs

    Je me souviens d'une scène, extrêmement courte, du film : « Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain.», dans laquelle un vieux monsieur gomme de son carnet d'adresses le numéro d'un ami qui vient de mourir, on voit une grande peine sur le visage du bonhomme.

    Je viens de retirer de la liste de mes contacts Facebook, une amie décédée il y a quelques mois. C'était une copine d'enfance, de mon âge, morte trop jeune emportée par un foutu cancer. Il m'aura fallu plusieurs mois pour franchir le pas, la rayer de la liste de Mes vivants. Je savais qu'en le faisant, j'aurai une pensée pour le vieux monsieur d'Amélie Poulain. J'ai de la peine.

  • Angoisse

    Jacques.......... Et Bernadette, hospitalisés ensemble à la Pitié-Salpetrière, çà me fait faire un souci!!!!!! Pas moyen d'écrire sur autre chose.

  • Enfin une bonne nouvelle?

    D'après plusieurs informations officieuses, mais qui semblent se recouper, et qui se répètent, il est fort probable que le groupe : «Marcel et son Orchestre», soit prochainement de retour, et si celà s'avère, c'est plutôt une très bonne nouvelle.

  • Sans réseau social

    Lorsqu'il lui venait besoin de faire le tri de ses amis, pour éliminer les raseurs, il ne publiait pas de message sur un compte Facebook, qu'il n'avait d'ailleurs pas, mais invitait tous ces gens-là à un dîner qu'il avait concocté. Il prenait cependant soin de choisir un vin particulier, acheté en brique ou en bouteille plastique, un vin de clodo en quelque sorte. Avant que les invités n'arrivent, il carafait le breuvage soigneusement pour lui donner un air précieux. Le repas se passait, longuement.

    Quelques semaines après, il réinvitait les mêmes, avec cette fois un grand bourgogne, un Brouilly ou un Saint Joseph. Ceux qui, après l'épreuve d'avant, revenaient, ceux-là étaient les amis.