Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Calamités Quotidiennes

  • Cette histoire n'est pas une fiction

    La jeune femme est assise sur son siège, immobile, comme médusée. De lourdes larmes commencent à couler de ses yeux clairs. Elle vient de jeter sur le bureau le micro-casque . Quelques instants auparavant, l'appel a mal tourné, le client de l'opérateur téléphonique a été un peu loin: le monsieur, un retraité si l'on en croit la date de naissance inscrite sur le dossier est un peu contrarié, sa facture est un peu plus importante que d'habitude. La conseillère vient de lui expliquer, très gentiment, que le hors forfait qui génère le surcoût est lié à une connexion à l'étranger. Le client explique alors qu'il ne s'est pas rendu ailleurs qu'en France, il est, certes, passé par Annemasse en partant en vacances, mais  en aucun cas à l'étranger. La conseillère lui explique alors que le téléphone a pu, accidentellement, se connecter sur un réseau suisse qui serait un peu plus fort que le réseau français, elle explique au monsieur la petite manipulation à effectuer pour que cela ne se reproduise pas, et puis, comme c'est la première fois, elle effectue une régularisation de la somme à venir sur la prochaine facture:

     

    " Sur la prochaine facture? Mais vous n'y pensez pas! Je suis un ancien notaire, on ne me la fait pas à moi! Vous allez en profiter, pendant un mois, pour faire travailler MON argent! C'est une honte". L'ancien notable poursuit alors sa diatribe, insultant la jeune fille à tout va, lui disant également que sa place à elle aurait été bien venue sur La Promenade des Anglais, parmi les victimes, avant de raccrocher violemment.

    La jeune femme est maintenant en larmes, elle craque, elle explose, l'insulte quotidienne n'est plus supportable.

    La somme à rembourser était de trente-sept centimes.

     

  • Dans le bus....

    « J'ai vu l'autre jour, sur Facebook, une connerie bien débile, écrite, c'est sûr par une conne. Il paraît que les hommes pètent , tous les matins au saut du lit. Elle devrait me rencontrer, longtemps que je fais plus çà, trop peur que le pet soit liquide.».

  • Pantois

    •  

    Lire la suite

  • Revendication Iii

    Il arrive régulièrement que Le Calamiteux parle de lui à la troisième personne du singulier, et c'est normal: Le Calamiteux n'est quand même pas tout à fait de la fiente de poussin pré-pubère.

  • Obsession

    L'information tourne et retourne en boucle dans les méandres torturés de mon cerveau en surchauffe. Impossible de le concentrer sur autre chose, les idées géniales sont court circuitées, aujourd'hui, Mireille Mathieu à soixante-dix ans.