Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Villégiature

    L'été, où, dans cette ville moyenne de province, on lance , partout, et en même temps, les travaux d'amélioration des voies, le changement des conduites d'eau, de gaz. Les bus ne peuvent respecter leur circuit,  leur horaire encore moins.  Les touristes sont heureux, visiter Damas sans quitter l'hexagone,  pensez donc !

  • Silence

    Ça y est ! Tous les habitants de l'immeuble sont partis en vacances. Seul Le Calamiteux reste là, dans le silence du matin, à peine troublé par le ronronnement rassurant du réfrigérateur. 

  • Dans le bus......

    " Moi, vous savez, à l'âge que j'ai, j'ai passé ma vie à trimer, à bosser comme un malade! Et pas qu' ici, je vous prie de me croire, j'en ai traversé des villes, en bus. Eh bien, croyez moi si vous voulez, dans tous ces bleds où j'ai vécu, il y avait partout une rue,une place , un arrêt Victor Hugo. C'est beaucoup trop d'honneur à  lui faire. Ok, d'accord, il écrivait bien le type, mais PUTAIN, quand même,  IL A JAMAIS GAGNÉ LA COUPE DU MONDE !!!!!!!".

  • Masturbatoire

    Nanti d'un énorme casque audio sur les oreilles, le smartphone connecté à un site de streaming, il entrait au travail avec le thème de Ben Hur à pleines esgourdes, comme un Triomphe solitaire. 

  • Sauver une journée

    Il est à peine sept heures du matin.  La jeune fille, elle semble avoir à peine vingt ans, attend sous l'abribus, consulte et reconsulte les fiches horaires, manifestement, elle ne connaît pas les lignes, le réseau. Un peu hésitante, elle s'approche du Calamiteux qui, sur un banc, termine sa nuit en attendant sa correspondance qui arrivera dans un fameux moment, avec ces foutus horaires d'été. Alors, avec le sourire, il renseigne la gamine, pour Le Pontet, c'est bien la ligne 2, dans ce sens là. Et puis, comme il a encore du temps,  Le Calamiteux traverse la rue pour s'offrir un café en terrasse. Après quelques minutes, la jeune fille traverse à son tour, elle tient à  la main un billet de cinq euros. 

    " Monsieur, vous avez dû perdre ce billet, il était  sous l'abribus. ".

    Eh bien non, il n'a pas  perdu de billet,  la jeune fille vient de gagner 5  euros .

    Elle s'ėloigne alors, un peu surprise.

    Le Calamiteux  a l'esprit tranquille, s'il a perdu un billet, il ne s'en est pas rendu compte. Il aurait très bien pu empocher le billet, sans s'interroger, mais non, çà ne lui a même pas traversé l'esprit, et puis, quand bien même, il l'aurait réellement égaré , ce billet,  rien que pour son geste honnête,  la gamine les avaient bien mérités ces quelques euros, la journée du Calamiteux commençait sous de bons auspices.